L’ÉDUCATION DES FILLES UN ASPECT INCONTOURNABLE POUR L’ÉCONOMIE
382 vues

Nous sommes tous convaincus de l’importance de l’éducation des filles, facteur constant et déterminant de progrès au regard quasiment de tous les indicateurs de développement du recul de la mortalité à la croissance économique en passant par la démocratie et l’équité. Pour autant, comment savons nous que la croisement de l’investissement dans l’éducation des filles se justifie d’un point de vue économique ?

Aujourd’hui, la célébration de la journée internationale de la femme nous rappelle les obstacles qu’il reste à surmonter pour que les filles accèdent à l’éducation, mais aussi pour qu’elle restent scolarisées, acquièrent des connaissances et puissances et puissent affronter l’avenir grâce à l’instruction.

Nous avons aussi conscience des possibilités : l’investissement dans l’éducation des filles génère des avantages économiques et sociaux tangible d’une portée considérable. Par exemple des filles leaders des associations communautaires et à certains poste. Tout ça grâce à l’investissement dans leur éducation.

LES AVANTAGES QUE DONNE L’INVESTISSEMENT DANS L’ÉDUCATION DES FILLES

l’investissement dans l’éducation des filles présente de gros avantage. L’instruction des filles permet généralement d’accroître leur potentiel de revenu personnel et de réduire la pauvreté dans leur communauté. Selon la banque mondiale, chaque année d’enseignement secondaire permet aux filles d’accroître leur salaire à l’âge adulte dans une proportion pouvant aller jusqu’à 25%. Ces avantages se répercutent d’une génération à l’autre : les filles qui ont reçu une éducation ont des enfants en meilleure santé, moins nombreux et plus instruits. Pour chaque année d’étude supplémentaires de la mère, la scolarité de l’enfant augmente en moyenne de 0,32 année. Chez les filles, le gain est même légèrement plus élevé.

Amélioration de l’alphabétisation peut avoir un effet majeur sur les revenus des femmes qui travaillent et possèdent une bonne connaissance de la lecture et de l’écriture gagnent 90% de plus que les femmes dont l’aptitude à lire et à écrire est faible ou inexistante. Le différentiel n’est que de 25% parmi les hommes. L’instruction permet aux femmes de jouer un rôle économique accrue au sein de leur famille et de leur communauté ; elles réinvestissent généralement 90% de leurs revenus dans la famille. L’investissement dans l’éducation des filles contribue aussi à repousser l’âge auquel celles-ci se marient et procréent. Si l’ensemble des filles d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud, Ouest, d’Europe et d’Amérique bénéficient d’une éducation secondaire, les mariages d’enfants chutent de 64% pour passer de près de 2,9 millions à un peu plus de 1 million.

Au niveau de la société, l’accroissement du nombre de filles instruites a pour effet d’augmenter le nombre de dirigeants, de ralentir la croissance démographique et donc d’atténuer les précisions liées au changement climatique. Les répercussions de l’éducation des filles sur la croissance économique nationale sont indéniables : une augmentation de produit intérieur brut (PIB) moyen de 0,3 point et un relèvement du taux de croissance annuelle du PIB de 0,2 point.

FEUILLE DE ROUTE

l’éducation des filles n’est pas seulement une nécessité morale: c’est aussi un facteur de développement économique et sociale d’un pays. En collaboration avec notre association actions sans limite pour le développement, nous nous employons à fixer rapidement des objectifs plus ambitieux pour le programme de FOLLOW GIRL INITIATIVE et action de la période postérieure à 2022 dans ce domaine de l’éducation des filles du grand Nord et de l’égalité des sexes en matière de la scolarisation.

ÉTIQUETTE

Blogging | sourire des enfants

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.