Université de Ngaoundéré : les préparatifs de la 23eme Edition des jeux universitaires 2023.
1 144 vues

Suspendus depuis 2020 à cause du COVID-19, le ministre des enseignements secondaires adresse un courrier officiel à madame le recteur de l’université de Ngaoundéré de la tenue de la 23eme jeux universités dans son institution.  

Programmer du 29 avril au 06 mai 2023 sous le thème : « Contribution des jeux universitaires à la construction de la paix et le développement durable ». Apres l’annonce du ministre, madame le recteur le Pr Uphie CHINJE Florence a convoqué le 17 janvier 2023 à la salle des actes de IUT les corps administratifs de la dite université à prendre part à la deuxième session de coordination de la 23eme Edition des jeux universitaire. Il était question d’interpeller les membres de la commission mise sur pieds à se mettre en œuvre pour l’organisation et la réussite de cet évènement. En effet les activités d’aménagement et de la réfection des infrastructures sportives et de logement ont été reprise. Dans le même sillage, un gymnase flambant neuf a été livré il y a de cela deux mois ainsi que les préparatifs qui ne laissent indifférents les facultés à programmer plutôt que prévu les sessions normales et les session des rattrapages.

Un jeu olympique pour la jeunesse camerounaise des universités d’Etat et des institutions d’enseignement supérieur. Plusieurs disciplines sportives comme : le football, le lawn tennis, le tennis de table, l’athlétisme, la lutte africaine, le karaté et la natation sont accréditées à prendre part. A côté des disciplines sportives, la FENASU (Fédération nationale du sport universitaire) a inscrit une compétition pour les clubs supporteurs. Elle a pour nom de baptême la compétition du meilleur Fan’s club. Un jeu qui abritera une méga foire d’exposition embrassant l’ensemble des secteurs de production de l’économie, un moment de retrouvaille sportive. A l’occurence de cet évènement d’envergure nationale et malgré les activités qui se pressent au niveau de l’institution hôte, nous espérons que un autre cas de force majeur ne viendra pas encore tout gâcher.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.