Meta supprime son logiciel de lutte contre la désinformation.
1 094 vues

Meta, la maison mère de Facebook et Instagram va supprimer CrowdTangle, un logiciel très utilisé par les journalistes pour suivre la désinformation en ligne sur ses plateformes. Il ne sera effectivement plus disponible après le 14 août 2024, trois mois avant les élections américaines. Et sera remplacé par un nouvel outil uniquement accessible pour les organismes sans but lucratif. Pour certains, il s’agit d’une grave régression, voire d’une menace pour l’intégrité des élections. Pendant des années, CrowdTangle a permis à ses utilisateurs, de repérer et d’analyser la désinformation, sur les réseaux sociaux. Ses services, qui sont utilisés par des grands médias comme la BBC, ont, ainsi, permis de traquer des théories du complot, ou bien encore de repérer des campagnes de manipulation, pilotées depuis l’étranger.

Meta a racheté CrowdTangle en 2016. Le groupe reconnaît volontiers que lors des élections de 2019 en Louisiane, l’outil a aidé des fonctionnaires à identifier des fausses informations, telles que des horaires de bureaux de vote inexacts.

Informations peu flatteuses

Lors du scrutin présidentiel de 2020, Facebook a proposé l’outil aux responsables électoraux américains de tous les États pour les aider à « identifier rapidement la désinformation, l’ingérence et la suppression d’électeurs ». c’est grâce à ce logiciel que les responsables électoraux américains ont pu identifier, des vidéos virales, évoquant sans aucun fondement, des vols de bulletins par correspondance. Mais depuis plusieurs mois, CrowdTangle est dans le collimateur de la direction de Meta, qui estime que le logiciel est un véritable mouchard, sur les activités du groupe.

De nombreux journalistes l’ont utilisé pour recueillir des informations peu flatteuses, comme notamment la présence de nombreux jeux piratés sur son application de jeux vidéo. L’entreprise de Palo Alto prévoit de le remplacer par un nouvel outil qui, selon les chercheurs, n’a pas les mêmes fonctionnalités. L’ancien directeur général de CrowdTangle, Brandon Silverman, indique à l’AFP que le nouveau programme est encore en cours de développement : « C’est une toute nouvelle technologie que Meta doit encore construire pour protéger l’intégrité des élections ». La fondation Mozilla, une organisation mondiale à but non lucratif, a demandé dans une lettre ouverte à Meta que le service soit conservé au moins jusqu’en janvier 2025.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.