La vie de couple de Aissatou.
422 vues

Les personnages cités dans ce billet de blog sont à titre fictif.

Il y a des personnes autour de nous qui vivent des pires moments de violence au sein de leur foyers sans qu’elles aient une assistance. Unis pour bâtir son foyer, elle commence tout d’abord par des disputes, en suite par des gifles, au final par une perte en vies humains. C’est alors la vie de Aissatou, une jeune fille intelligente et belle à qui ses parents l’on empêcher d’aller à l’école juste parce-que arriver à un certaine âge, elle ira mariage. A 15 ans, voilà Aissatou qui part en mariage chez monsieur Bouba, l’homme riche du quartier où toutes les filles de son âge rêvent de se marier à ce type d’homme. Au cours de l’enfance de Aissatou, Bouba a miroité à ses parents la richesse qu’il possède et que désormais leur fille sera couverte de l’or. D’emblée, Aissatou finit par succomber aux cadeaux que lui gardait Bouba à chaque fois qu’il venait chez eux. Alors grâce à ses petits attentions, Aissatou accepta d’épouser Bouba. Cependant, après que celle-ci rejoignit la maison de Bouba qu’elle s’est rendu compte à quel point cet homme est méchant et violent ; une à deux années plus tard, Aissatou s’est retrouvé au milieu des gifles. C’est à partir de la troisième année que Aissatou vécu ses pires moments de mariage. Je me souviens un de ce matin en train de sillonner les quartiers, j’entends les cris d’une dame qui sollicitait de l’aide. Je me suis précipité d’aller porter secours à cette personne, je me rends compte que c’est la jeune Aissatou d’où son mari Bouba, la seule parole qui sortait de sa bouche « je vais te tuer », je me retrouve engloutie des bains de sang à cause des rouages des coups des points de Bouba. Alors nous amenâmes Aissatou à l’hôpital non loin de chez elle. D’ores et déjà liée par le coup de la tradition, Aissatou après l’hôpital a demandé à se réfugier chez ses parents en attendant que Bouba se calme, mais ceux-ci n’ont pas voulu l’écouter, puisqu’ils se dissent, désormais tu es chez toi, nous ne voulons pas s’immiscer dans votre foyer. Voilà Aissatou rentrer chez elle espérant que Bouba pourrait changer après commis cet acte. Mais celui-ci avait déjà pris sa décision de finir avec la jeune Aissatou. Etant donné que dans ce village, une seule loi reigne: femme divorcée est mal vue, rejetée et considérée comme une femme ratée. Alors Aissatou est appelé à supporter. En plus, ce qui la motivait à rester c’etait ses deux enfants (Miriam et junior). Trois semaines plus tard Aissatou était déclarée morte. Ses parents s’engagèrent une bataille sur la dépouille de leur fille, ceux-ci attaquèrent Bouba en justice pour avoir tuer Aissatou. L’affaire fut vite étouffée et réglée à l’amiable contre grosse fortune.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.